Avis Livresque #35 – Spirituals [T1]

Auteure:  Géraldine Lomba

Auto-Edition

Genre : Fantastique

Publié en Avril 2020

Lecture Entraînante

« Janelle, tu ne le sais pas encore, mais tu es dotée d’une force incroyable. Ne doute jamais de tes capacités. » 


Lorsque Janelle, 20 ans, accepte de quitter la Guadeloupe, pour rejoindre sa meilleure amie à Paris, les mots de sa défunte mère lui reviennent en tête. Mais son installation dans la Capitale ne se passe pas comme prévue. Une mystérieuse inconnue semble vouloir attenter à sa vie, dans des circonstances bien étranges. Que dire de ses cauchemars qui la plongent dans des souvenirs qui ne sont pas les siens ? Ou encore de ces personnes qu’elles ne devraient pas voir ? Et si c’était en rapport avec le fameux secret que sa mère n’a pas pu lui révéler, le jour de son dix-huitième anniversaire ?  
Soyez prêts à découvrir le premier tome d’une trilogie envoûtante aux frontières de la mythologie et de la magie africaines.

En me baladant sur Instagram, je croise régulièrement des titres qui m’interpellent, ou qui m’intriguent. Pareil sur Goodreads, ou Simplement Pro, parfois même sur Facebook. Pour ce roman-ci, c’est bel et bien sur Instagram que j’ai découvert une première critique, avant d’aller demander ensuite à l’auteure si je pouvais lire son roman en le trouvant sur Simplement Pro. Le résumé m’a donné envie de découvrir l’histoire, la plume semblait me correspondre et j’avais envie de retrouver un peu de Fantastique après des mois passés à lire de la science-fiction ou des romans contemporains. Et il faut se le dire, ça m’avait aussi manqué de lire de bon pavés de plusieurs centaines de pages.

« Tandis que le spectacle battait son plein comme à son habitude, Isèt se redressa d’un coup de son immense divan entièrement enveloppé d’un tissu doré.« 

En tant que passionnée de mythologies, commencer l’histoire par le point de vue d’une Déesse m’a permis de plonger au coeur de cet univers avec un petit sourire sur les lèvres. J’ai trouvé les premières pages plutôt marquantes en ce qui concerne la construction d’un univers construit. Voir les conséquences de chaque action de la Déesse rend le personnage majestueux et grandiose. La seconde petite histoire avant de réellement commencer le roman comporte plus d’action mais je dois avouer que la fin avec des points de suspension m’a un peu fait grincer des dents. Après, il faut lire le reste du roman pour avoir la suite de cette histoire, donc je comprends l’intention de l’auteure. Et ensuite, nous rencontrons finalement Janelle, l’héroïne de notre histoire, qui semble liée au personnage d’Ela, bien qu’il faille attendre la moitié du livre pour savoir exactement le pourquoi du comment (et je dois dire que la résolution de cette connexion est assez satisfaisante).

Janelle est un personnage que j’ai adoré. Elle est douce, adorable, vivante, humaine et elle réagit pratiquement « normalement » face aux événements qui surviennent dans sa vie. Et vu tout ce qu’elle a vécu par le passé, elle est plutôt bien équilibrée, comme fille. Le fait qu’elle soit liée à tout cela grâce à sa famille et qu’elle puisse discuter avec ses ancêtres m’a fait penser à « La Malédiction des Dragensblöt » dont j’ai déjà pu parler, mais aussi aux sorcières de la famille Bennett dans « The Vampire Diaries » (aka les personnages les plus intéressants de la série bien que beaucoup trop sous-exploités). Je me suis reconnue dans le personnage de Janelle (outre le côté « je parle aux morts »), parce qu’elle est curieuse et qu’elle comprend vite les choses. Il y a un moment en particulier, lorsque Janelle est en danger, la voyante qui la menace lui explique qu’elle veut offrir Janelle en offrande et celle-ci répond « il faudra me passer sur le corps »…. J’ai eu un fou-rire nerveux malgré la tension de l’action parce que techniquement, c’est exactement le principe d’une offrande… passer « sur » le corps de la victime.

Aya est tout aussi adorable que Janelle, même si elle apparaît un peu moins que cette dernière dans l’histoire. Elle est douée avec les décoctions/potions, mais elle a surtout pas mal d’humour, de sarcasme et de répartie, sans parler du fait qu’elle soit une source quasi-inépuisable de connaissances la petite ! Enfin parfois, c’est même assez incroyable de voir à quel point elle comprends les messages des Dieux avec une précision chirurgicale qui m’a laissé un peu dubitative par moment. Le passage avec l’oiseau est assez étrange quand on y pense, tout ce qu’elle parvient à déduire juste en voyant un petit oiseau venir se planter devant sa fenêtre… Je pense que cette capacité mériterait plus de développement dans les suites pour éviter d’être vue comme un « deus ex-scnénario » quand même [référence à la chaîne « CinémaSins », oui je sais, c’est voulu]. Et vu la fin du roman, je pense qu’Aya sera présente dans les suites, donc j’espère qu’elle aura un plus gros rôle.

« Le ciel devint noir et une vacarme effroyable s’abattit dans tout le firmament de Yerode. »

Avant de passer à ma conclusion concernant ce roman, je voulais soulever quelques points. Déjà, le fait d’avoir mis, au début du roman, la liste des musiques référencées d’une certaine façon dans le roman est une super idée, j’ai pu découvrir pas mal de titres (et je suis toujours à la recherche de nouvelles musiques, donc merci beaucoup). Ensuite, je pense que ce roman est le premier que je lis où l’héroïne est de couleur noire (honte à moi, il est vrai) et bien que ça ne change rien sur le forme de l’histoire, je trouve tout de même qu’il faut le souligner, surtout au vu de la période actuelle. J’espère que les prochains tomes montreront peut-être encore plus de la culture guadeloupéenne à travers le roman et les aventures de notre jeune héroïne.

Finalement, pour la conclusion du roman, je dirais que ce premier tome pose bien les bases de l’univers, établit les relations entre les personnages et apporte énormément de révélations concernant le passé de plusieurs personnages. Au final, je dirais qu’il s’arrête au moment où l’action s’apprête à commencer pour de bon, avec une héroïne mentalement prête à affronter sa destinée. En un sens, la quête identitaire de Janelle est terminée, maintenant elle doit accepter cette identité et aller au bout des choses. Et je suis contente qu’elle ait désormais deux guides au lieu d’un, même si la deuxième guide est plutôt inexpérimentée. J’ai encore des questions et j’ai hâte d’en découvrir les réponses dans la suite.

14 commentaires sur “Avis Livresque #35 – Spirituals [T1]

Ajouter un commentaire

  1. Coucou,

    Merci pour cette découverte, l’intrigue, l’histoire me tente bien !
    Je viens tout juste de finir mon bouquin (Un pique-nique presque parfait de Faith Martin, un cosy crime) que j’ai adoré !

    Belle journée,
    Laura – Happy Lobster

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :